Fans de Fab

Pour ce premier album, acoustique, paru en 2011, ne pouvait être mieux choisi comme titre d'ouverture qu' « Être soi », profession de foi artistique et puissante exhortation (piano/voix) de l'artiste qui en dit déjà long sur lui-même : l'homme est honnête et sa démarche, sincère. A la qualité de la mélodie répond celle des paroles co-signées par Olivier Van Tichelen et Sarah Réant (« Vivre tous les instants / De bonheur indicibles / Les graver pour toujours / Dans un cœur palpitant / Être fort, à jamais / Être soi, invincible »)

Très attachante « Cassandre » aux paroles sincères et douces : « J'te promets pas la frime / J'te promets pas, ma môme / Mais quelque chose d'intime / Quelques moments, en somme ». L'accompagnement à la guitare est chaleureux, et fragile comme la vie.

Avec « Lutter », titre nerveux et redoutablement efficace, Fab de Soignies signe son premier appel contestataire et parcourt le chemin du rock avec aisance : voilà un morceau déjà taillé pour la scène. Le talent de composition que possède Fab de Soignies, évident dès le premier titre d'«En aparté », lui permet de mettre en exergue de bien jolis thèmes tels celui de « Juste un verre, garçon » et sa variation qui le conclut.

A l'écoute de la ritournelle folk « Toi (quelle est cette alchimie ? ) on se surprend à se poser aussi la question quelle est cette alchimie ?  car la chanson fonctionne tout aussi bien avec un arrangement, rock, idéal pour la scène. Et puis on trouve la réponse : paroles et musique en adéquation, voilà l'alchimie !

« Avant que tu partes » évoque les derniers instants d'une relation amoureuse, sous la plume délicate de Karim Bellil : « Une dernière fois, te faire sourire / Sans pour autant te retenir / Te revoir ferait tant plaisir / Alors, essaie de revenir ».

Ce premier album s'achève par la première version d'une chanson universelle : « Tu me manqueras », à peine retouchée depuis. Texte poignant et mélodie magnifique. Magnifique et simple. Simple... mais personne ne l'avait trouvée avant ! Reprise à chaque concert en hommage à Gérard, son ami disparu, « Tu me manqueras » saisit immédiatement l'auditeur en aparté comme elle fédère instantanément l'auditoire en concert : un standard, une pépite. L'album n'est plus disponible, mais fort heureusement nombre des chansons qui le composent sont régulièrement interprétées sur scène !

 

X.C.